Faites connaissance avec l'élue autour de laquelle s'est constituée Montbard Avenir en pointant votre souris sur son portrait.

Cette page vous donne accès à ses interventions sur les sujets abordés au Conseil municipal, aux comptes rendus des Conseils municipaux et aux tribunes d'expression politique parues dans le journal municipal.



INTERCOMMUNALITE, DEMOCRATIE

Conseil du 21 avril 09: J'apporte mon soutien à Jacky Pitaud. Vous avez parlé de déni de démocratie, de culte du secret . Le vote à bulletin secret est pourtant le fondement de notre démocratie; l'électeur échappe à la pression du regard collectif . Instauré en 1913, il a permis à l'ouvrier d 'échapper au contrôle du patron. La maire comprend que Jacky Pitaud serait un ouvrier sous la pression d'A.Becard, président de la comcom... no comment.
conseil du 18 février 2009:
Un point sur l'intercommunalité est fait en conseil : c'était une demande de l'opposition.
Jacky Pitaud,vice-président de la comcom, rappelle que ce n'est pas le lieu pour être attaqué par Frédéric Ravenet sur les débats au sein de la comcom. conseil du 17 novembre 2008:
Voici plusieurs mois que s'est mis en place un nouvel exécutif présidé par monsieur Alain Bécard au sein de la Communauté de Communes du Montbardois.
Serait-il possible de solliciter qu'un point soit fait sur les questions d'intercommunalité lors de chaque conseil municipal dans le but d'informer l'ensemble du conseil et à travers ses membres, l'ensemble des Montbardois ?
Par ailleurs, l'une de vos adjointes a , parmi ses multiples compétences, celle de l'intercommunalité. Cela serait un « plus » pour établir un lien entre des élus communautaires issus d'un suffrage indirect et la population.
Réponse: les Montbardois n'ont qu'à aller aux réunions publiques du conseil communautaire pour s'informer.

Acte I. Elections au sein de la Communauté de Communes.
Lors du conseil municipal du 4 avril 2008, je souhaite attirer l'attention sur une
étrangeté du système intercommunal: les élus de l'intercommunalité ne sont pas
issus du suffrage universel direct et ont de larges compétences.
Ce scrutin n'est -il pas confiscatoire pour les citoyens invités dans les isoloirs à
choisir les conseils municipaux et ensuite coupés de l'intercommunalité dont bien
souvent ils ne connaissent ni le nom, ni l'adresse et les compétences sauf à se
rappeller brusquement que ce nom apparaît sur la feuille d'impôts locaux?
Je formule le voeu d'une élection au suffrage universel au titre d'une véritable démocratie représentative.
Cela éviterait bien des tractations de couloir! Madame le Maire ne semble pas adhérer à mes propos c'est comme ça et puis voilà!
Malgré ma candidature, je ne peux représenter ma liste en tant que déléguée
de la Communauté de Communes du Montbardois car le scrutin se fait à la
représentation proportionnelle dit « au plus fort reste » (en nombre de voix).
En décrypté, cela signifie «au plus faible dégage »!
Entre temps, Madame le Maire n'a pas été élue présidente de la Communauté
de Communes du Montbardois et doit se contenter d'une troisième
Vice-présidence alors que Montbard représente 66 % de la population et 75 %
des rentrées fiscales de la CCM.
Lors du conseil municipal suivant l'élection intercommunale, elle déclare que
« les structures ne sont pas démocratiques pour l'intercommunalité » ... tiens ,
tiens mais ne serait-ce pas un ralliement à mon point de vue? Le principe de
réalité vient de frapper!

Félicitations toutefois à Alain Becard, maire de Quincy-le-Vicomte, à la présidence.




FONCTION DE L'ELU, DEMOCRATIE

conseil du 17 novembre 2008:
J'apprends avec stupéfaction que la maire refuse catégoriquement que je sois invitée aux manifestations de la ville en tant que représentante de la liste Ensemble pour Montbard et monsieur Ravenet en tant que président du groupe de la majorité souligne qu'il paye ses entrées et ne quémande pas.... Il pourrait quand même préciser que ses frais de représentation sont couverts par sa rondelette indemnité de conseiller délégué (250€ mensuels comme 17 autres conseillers).
Ce refus est incroyable car il ne s'agit pas là d'un détail mais d'un enjeu de pouvoir.
conseil du 19 septembre 2008: règlement intérieur du conseil municipal:
Cette exclusion montre que la maire considère l'opposition comme illégitime: c'est grave, non pas pour moi personnellement, mais pour les Montbardois que je représente.
On m'a reproché le droit de cité au dernier conseil hors je pensais qu'il fallait attirer de nouveaux habitants et non bouter « l'estranger » hors les murs.
On est bien loin du concept de maison commune puisque la maire semble habitée par un sentiment de propriété de la mairie s'autorisant à poser dans son Salon d'honneur et lors de ses manifestations au mépris de la démocratie représentative.

__________________________________________________________________
Je suis déçue. Vous annonciez en début de mandat la volonté de réfléchir sur un nouveau règlement intérieur, c'est une demande que vous formuliez déjà lorsque vous étiez dans l'opposition. J'avais cru naïvement comprendre que l'ensemble des conseillers participeraient à une réflexion autour de ce règlement car nous avons tous intérêt à ce qu'il fonctionne bien et satisfasse tout le monde.

J'imagine bien que vous allez vous retrancher derrière le bouclier des dispositions législatives et règlementaires mais aucun principe général du droit n'autorise le maire à priver un membre du conseil municipal de son droit d'expression. Ce droit est étroitement associé à la notion de délibération. Un règlement intérieur doit garantir le bon déroulement des débats et non restreindre abusivement le droit d'expression.

Il y a plusieurs points qui m'interpellent:

Article 5 questions orales:

« le maire peut différer une question en fonction du nombre, de l'importance, de la nature des questions orales »: ces critères sont subjectifs. Le fait du Prince l'emporte sur le véritable exercice démocratique.

Art 19 (débats ordinaires) et 25 (clôture de toute discussion):

Je relève une contradiction.

Dans le premier cas, il est écrit que « les membres du conseil prennent la parole dans l'ordre chronologique de leur demande »

dans l'article 25, « ils prennent la parole dans l'ordre déterminé par le maire ».

Il me semble que le premier cas est plus équitable car la prise de parole n'est pas à la discrétion du maire.

Art 19: aucun membre du conseil municipal ne peut prendre la parole qu'après l'avoir obtenue du président même s'il est autorisé par un orateur à l'interrompre »: je comprends donc que le dialogue est toujours vertical et jamais horizontal.

Article 30. Mise à disposition des locaux aux conseillers municipaux

Pourquoi un délai de quatre mois pour une demande émanant des conseillers de l'opposition? Je comprends que si j'appartiens à la Majorité, j'aurais un local sans délai. C'est une disposition discriminatoire.

Pourquoi ce local ne servirait-il pas d'endroit pour recevoir des Montbardois désireux de nous rencontrer? Sommes nous condamnés à être à la rue pour remplir notre devoir de conseillers élus avec la même légitimité que ceux de la majorité? Vous étiez la première à vous plaindre de ne pouvoir disposer des locaux scolaires pendant la campagne des municipales et c'est un point de vue que je partage entièrement.

Article 26 - 27: Procès- verbaux, compte-rendus

L'élu aura à demander le procès-verbal s'il souhaite le consulter mais dans quel délai? Pour le conseil du 25 juin, j'ai remis l'intégralité de mes notes dès le 30 juin et nous n'avons eu le compte rendu que plus de deux mois plus tard.

Où est affiché le compte rendu de séance dans la huitaine? L'est-il dans un espace accessible à tous les Montbardois?

Après « le procès-verbal des débats sous forme synthétique « , le qualificatif de « synthèse sommaire » pour les compte-rendus me laisse craindre une démocratie un peu light.

Je rappelle que C.Silvestre parlait de censure et se disait verrouillée dans son expression lorsqu'elle était dans l'opposition!

conseil du 25 juin 2008
nouveau vote sur les indemnités des élus après cassation de la première délibération irrégulière: « je finirai presque par m'apitoyer et penser qu'un collaborateur de cabinet est nécessaire pour éviter ce genre d'erreur.
Vous avez omis de joindre à la délibération du 4 avril portant sur les indemnités
de fonction un tableau annexe récapitulant l'ensemble des indemnités allouées aux 16 élus sur 22 du groupe majoritaire. Cette obligation légale depuis la loi de démocratie de proximité de 2002 a pour but d'améliorer la transparence du régime indemnitaire des élus. Et justement, le dossier central du « reflets montbardois » titre « courage politique et transparence de l'action publique » : on voit les limites de la transparence heureusement épinglé par monsieur le sous-préfet, quant au courage politique : aurez vous celui de baisser de 20 % l'enveloppe indemnitaire ce qui représenterait une économie pour la collectivité de 147 672 €? Ne me dites pas que je me répète car il y a des refrains auquel il faut dès maintenant vous habituer. » Madame le Maire répond qu'elle n'a pas été « épinglée » par le sous-préfet. Il s'agit uniquement de défaut de forme comme les 17 communes
qui ont eues les mêmes remarques.

Elue de « l'opposition »:


conseil du 4 avril 2008:
Par la mécanique institutionnelle, chaque élu de la minorité est contraint
de couvrir plusieurs domaines de compétences. Seule dans mon cas: je n'en
participe pas moins du pluralisme politique, l'un des fondamentaux de notre
démocratie. Je préfère me définir comme élue de la Minorité tout comme il y a
les Elus de la Majorité.J'ai pris part favorablement à l'élection de tous les
candidats proposés pour les différentes délégations.Je ne me situe pas d'emblée
en tant que conseillère de l'opposition: je jugerai sur les actes et ne veut
pas avoir de préjugés.
Droit d'expression:
J'apprécie que Madame le Maire m'ait toujours donné la parole lorsque je la
sollicite et qu'elle m'ait laissé m'exprimer sans me couper.
J'invite tous mes collègues de la Majorité et de la Minorité à prendre également
la parole au sein du Conseil.
Par contre, je regrette l'usage incessant du terme de polémique dès qu'un
conseiller de l'opposition s'exprime; L'intérêt d'un débat est d'être contradictoire sans être pour autant une polémique!


Les Indemnités:

Vote des indemnités au conseil municipal du 4 avril 2008:

En préalable, il me semble important de souligner que l'indemnité est juste et
souvent insuffisante au regard de l'investissement de l'élu.
Le Maire de Montbard a une indemnité votée au taux maximum soit 3741,26 €
(brut) + 20 % pour une commune chef-lieu d'arrondissement,
les adjoints : 673€ + 20% , les conseillers délégués: 299 €.Le montant des crédits
ouverts au titre des indemnités de fonction me permet d'évoquer en corollaire la
question du budget alloué à la formation de l'élu de la Majorité ou de la Minorité.
Un simple conseiller s'il n'a pas de délégations particulières ne touche pas
d'indemnités. C'est affaire de choix politique, ce n'est pas le cas dans toutes les
villes.
Conseil du 21 avril 2008: vote des taux de la fiscalité.

Chacun doit faire un effort et il faut faire feu de tout bois.L'élu doit donner
l'exemple, je déclare que je ne ferais pas valoir mes droits à la formation de l'élu
local (organismes agrées très chers) tant qu'il n'y a pas plus de marge financière.
Je propose à Madame le Maire de retrancher 20 % de l'enveloppe indemnitaire.
Sur six ans, c'est environ 120 000 €: de quoi financer un skate park , une partie
d'un boulodrome ou des aides à la MJC...
Ce n'est en rien anecdotique: un tel geste est l'honneur des élus passionnés par la
chose publique. Madame le Maire ne veut pas en entendre parler.
Cette proposition est effective à Tonnerre où le Maire socialiste s'est appliqué
cette mesure.

Les délégations aux conseillers, les compétences du Maire:

conseil du 14 avril 2008:
Au nom de la democratie représentative, je m'étais réjouis en participant
favorablement à ce qu'il y ait un certain nombre de conseillers municipaux
délégués pour épauler les adjoints dans leurs délégations respectives.
Il est en effet judicieux de s'appuyer sur les talents des uns et des autres
et Madame le Maire s'est présentée comme une femme expérimentée durant la
campagne électorale.
Hors : n'y a t-il pas déni de compétences lorsqu'un collaborateur de cabinet
(création de poste) aura pour mission : la reflexion stratégique et le pilotage
de la communication, le suivi des grands dossiers de la Ville et le suivi du
developpement economique et touristique... Ce n'est plus un collaborateur:
c'est un Régent, une Eminence Grise ou carrèment Superman?
Qui sera le maire?

FISCALITE, DETTE

conseil du 18 février 2009:
Vote des taux d'imposition 2009:

Vous annoncez un taux 0 d'augmentation : ça fait plaisir mais cela fera d'autant plus mal que l'augmentation des bases sera sur un pourcentage plus élevé. Le coup de matraque a été donné dès avril dernier.
L'ancienne opposition dénonçait l'augmentation de l'impôt de 52% entre 96 et 2005 et que c'était à juste titre une raison de fuite des habitants et vous formuliez sans cesse que l'augmentation n'aille pas au delà des bases.
le contrat élus citoyens rappelle que en sept ans la hausse a été de + 14,6%: et en une année, les Montbardois se sont déjà pris + 12%...
12% et maintenant 0% = c'est un coup de baguette magique ou un coup politique pour faire prendre aux Montbardois des vessies pour des lanternes et compter sur leur amnésie?
L'opposition vote contre car nous proposions des taux à la baisse dès 2008.

conseil du 19 septembre 2008:
exonérations fiscales:

Il y a dans cette délibération l'application des dispositions prévues par l'Etat que ce soit en 2002 pour l'aide aux cinémas labellisés Art et Essai ou comme le dispositif initié par la ministre de la culture Christine Albanel concernant le label « librairie indépendante de référence ». Ces librairies jouent un rôle essentiel dans notre vie culturelle. Ce sont là de bonnes mesures adoptées dans un grand nombre de villes.

Vous êtes l'ambassadrice de l'image de Montbard , à ce titre: avez vous pris des contacts pour attirer de jeunes entreprises innovantes ou universitaires également exonérées susceptibles d'être séduites par une implantation locale ?

Convention avec écofinances pour améliorer la justesse de la fiscalité locale: à ma demande, il m'est indiqué qu'il ne s'agit pas d'un contrôle des contribuables (particuliers ou entreprises).

Je félicite le maire qui en bonne ménagère soucieuse de son budget espère tirer avantage d'une baisse de l'imposition sur les bâtiments de la collectivité.

Cette optimisation de la fiscalité locale et des coûts sociaux servira t'elle à faire baisser la fiscalité locale?... bah, non!

conseil du 25 juin 2008
à propos des 2 millions d'€ que la Ville se dégage pour investir: « je m'inquiète car pour une ville en faillite, surendettée comme un ménage selon vos dires, c'est étonnant que l'on nous prête encore de l'argent! »


Conseil du 14 avril 2008:
Suite à la présentation par la banque Dexia (spécialisée dans le financement
des collectivités publiques) d'une analyse financière (ce n'est pas un audit):
Je fais remarquer à Madame le Maire qu'elle nous fait du N.Sarkozy en employant
l'argument des « caisses vides » et que je préfererai du F. Hollande demandant
aux élus socialistes en mars 08 de «ne pas augmenter les impôts locaux».
Lors du débat sur France Bleue Bourgogne du 25 fevrier dernier: Madame le Maire
alors candidate déclarait en réponse à une question sur la fiscalité locale
qu' « il va falloir trouver les moyens d’agir. Il y a des aides, des subventions
à chercher partout. Il y a un fonctionnement à rationnaliser. »
Au final: la solution sera de justifier l’augmentation des prélèvements obligatoires
par le poids de la dette.
Le problème n°1 est -il la dette ou la baisse demographique,le deficit d'attractivité
de Montbard?
Faire le choix de l'augmentation de l'impôt c'est augurer d'une politique de
dissuasion pour l'installation de nouveaux habitants.


Conseil du 21 avril 2008: vote des taux de la fiscalité = AUGMENTATION !

Découverte des taux exacts de la fiscalité sur le pupitre à l'ouverture du Conseil
municipal ainsi que d'un contrat élus-citoyens sans concertation préalable.
La Commission finances n'a pas non plus été réunie pour émettre un avis.
Voilà pour la forme.


Au concret et en bref:
c'est du + 10 % pour le foncier bâti,
+8,92% pour le foncier non bâti ,
+ 9,07 % pour la taxe d'habitation,
+ 11,94 % pour la Taxe professionnelle


(la taxe professionnelle permet d'engranger à Montbard plus de la moitié des
recettes fiscales)... Mon adresse à Madame le Maire est la suivante:
« Vous avez à gérer au compas une situation financière délicate, sur la place
publique depuis le rapport de la cour des comptes de 2003 sur lequel vous vous
êtes beaucoup appuyée.
Et pourtant:
ce qui me vient à l'esprit c'est la Facilité déconcertante avec laquelle parvenue
aux commandes, vous actionnez le levier fiscal.
L'opposition de la Gauche plurielle en place dans la précédente assemblée n'a eu
de cesse de rappeler combien l'impôt avait considérablement augmenté de 52%
entre 1996 et 2005 et que c'était à juste titre une raison de fuite des habitants.
En janvier dernier, l'opposition (à laquelle appartenait Madame le Maire) formulait
le souhait qualifié de voeu pieu que les taux d'imposition ne soient pas augmentés
au delà de l'augmentation des bases
Dans votre programme, vous déclariez que « la fiscalité est préoccupante car
très élevée ».J'en conclue que vous êtes votre propre adversaire en proposant
cette augmentation des taxes.
Je suis dans mon rôle de conseillère en vous conseillant de ne pas augmenter
l'impôt dans la précipitation au risque d' en faire un repoussoir pour les
classes moyennes propriétaires, un repoussoir pour les entreprises Cest un
choix dont vous porterez la responsabilité.
Ce n'est pas le choix de villes comparables en terme de population:
une à droite, une à gauche. Châtillon et Tonnerre où les quatre taxes sont
stables depuis plusieurs années et inférieures à celles de Montbard.
une famille qui veut s'installer : quel intérêt aura t'elle à venir à Montbard
alors que les taxes des villages environnants sont très attractives..
elle choisira Crépand , Marmagne ou sera accueillie par monsieur Becard à Quincy !
Dire que la ponction , « promis , c'est juste pour cette fois...» et puis ce sera 0% ,
c'est espérer jouer la carte de l'amnésie mais les Montbardois s'en souviendront.
Ils ne sont pas plus bêtes que les Semurois. »
Je vote contre cette augmentation.
Je maintiens que la création d'un emploi de collaborateur de cabinet à haut salaire
est très malvenue en ces temps de «vaches maigres » même si Madame le Maire
le justifie comme nécessaire pour faire des économies justement!
(et cela l'agace de devoir me le répeter!!!)
Je maintiens ma proposition de retranchement de 20 % de l'enveloppe indemnitaire
des élus puisqu'il faut être solidaires. Sur six ans, c'est environ 120 000 €:
de quoi financer un skate park , une partie d'un boulodrome ou des aides à la MJC...
Ce n'est en rien anecdotique: un tel geste est l'honneur des élus passionnés par
la chose publique. Madame le Maire ne veut pas en entendre parler.
Cette proposition est effective à Tonnerre où le Maire socialiste s'est appliqué
cette mesure.
Sur la question du contrat Elus – Citoyens, les objectifs et les engagements sont
cohérents à quelques contradictions près (cf. ci-dessus) par contre je ne suis pas
d'accord avec le fait de faire peser l'impôt sur les contribuables et les entreprises.
Aucune réflexion n'est possible quand la précipitation l'emporte.
Je m'abstiens lors du vote.

PLURALISME POLITIQUE


Mon avis personnel en ligne sur le blog de campagne au lendemain des résultats
du second tour, mars 2008 :

Qui a gagné?


Montbard bascule à gauche, la droite est déconfite et la liste Ensemble pour
Montbard investie par le Mouvement Démocrate obtient un siège.
La messe est dite: d'un côté les Elus, de l'autre, les Damnés voués aux gémonies
de l'opposition.
Victoire libératrice pour les uns crevant les années de frustration, défaite amère
pour les autres balayant d'un revers ingrat l'oeuvre de ces mêmes années,
déception pour nous de ne pas avoir réussi à sortir la tête de la gangue du
bipartisme.
Les trois listes ont toutes livré bataille les unes contre les autres comme trois
armées en conquête avec dans le plus noble des cas l'arme des convictions mais
aussi arquées sur des querelles intestines et des préjugés englués dans une
intolérance sectaire.
Inutile de faire de l'angélisme: nulle blanche colombe ne se serait posée au balcon
de la mairie et la diabolisation ne sert qu'à ranimer les feux d'un monde binaire ...
peut-être tellement plus facile à appréhender.
Une chose est sûre. Nous nous sommes tous battus pour la même chose : l'avenir
de notre ville. Mais Montbard, provinciale sans coquetterie mais si attachante, me
semble si triste dans la bruine de ce matin devant un tel gâchis de compétences.
Alors qui a vraiment gagné?


conseil du 4 avril 2008:
Par la mécanique institutionnelle, chaque élu de la minorité est contraint de
couvrir plusieurs domaines de compétences.
Seule dans mon cas: je n'en participe pas moins du pluralisme politique, l'un des
fondamentaux de notre démocratie.
J'ai pris part favorablement à l'élection de tous les candidats proposés pour les
différentes délégations.Je ne me situe pas d'emblée en tant que conseillère de
l'opposition: je jugerai sur les actes et ne veut pas avoir de préjugés.
Je regrette que le pluralisme ne soit pas une préoccupation de mes collègues
conseillers.
En effet, malgré ma candidature, je ne peux représenter ma liste en
tant que déléguée de la Communauté de Communes du Montbardois car le scrutin
se fait à la représentation proportionnelle dit « au plus fort reste » (en nombre de
voix). En décrypté, cela signifie «au plus faible dégage »!

EDUCATION

conseil du 17 novembre 2008:
La maire a adressé un courrier très politisé au sujet de l'application de la loi sur l'obligation d'accueil des enfants en cas de grève, elle parle de remise en cause du droit de grève. Désolée mais ce droit acquis en 1864 est un droit fondamental qui n'est pas « remis en cause », par ailleurs même si je conçois que ce n'est pas facile à organiser dans certaines villes, il y a là un nouveau droit pour les parents! Qui plus est, je ne pense pas que les Montbardois attendent ce type de courrier très politisé de la part de leur maire.

Concernant l'application du quotient familial pour les tarifs cantine et garderie, la maire oublie de préciser que la commission affaires scolaires était d'accord dans son ensemble: la maire n'a donc pas le monopole du cœur!


Rappel de campagne: l'Education est une priorité.
Mon engagement est d'acter dans le sens de tout projet éducatif humaniste
considérant le jeune comme un individu global et j'appelle de mes vœux le maintien
d'un lycée à Montbard qui garantira non seulement la formation d'un professionnel
mais aussi celle d'un homme capable d'agir dans la Cité.
Quel avenir pour la formation des jeunes à Montbard?
L'offre du lycée professionnel Eugène Guillaume se rétracte avec la suppression de
la filière électronique qui était la motrice de l'établissement.Une lueur
d'espoir avec un éventuel recentrage sur les métiers du nucléaire?
Espérons alors une véritable consultation des entreprises locales du Pôle Nucléaire
Bourguignon. Cependant, les élèves du bassin ne viendront pas forcément sur
l'offre du lycée qui ne correspondra pas à leur projet professionnel et iront ailleurs.

Conseil du 4 avril 2008:
Madame le Maire regrette que des elus de l'opposition n'aient pas été présents,
le 2 avril, à la manifestation de soutien organisée pour le maintien d'une offre
d'éducation de qualité et suffisante en Haute Côte d'Or par les syndicats
enseignants, des enseignants non syndiqués et les fédérations de parents d'élèves.
Je suis flattée de ne pas avoir été considérée comme élue de « l'opposition »
puisque j'étais bien sûr présente à ce rassemblement accompagnée par un colistier,
Joël, ne craignant pas plus la pluie que Madame le Maire!

Offre éducative

Conseil du 18 février 2009
On se félicite de la décision du Rectorat de réouverture de la filière électronique, c'est une demi -classe de 12 élèves et il faut remplir l'effectif car il y a d'autres sections équivalentes dans l'académie . Il faut espérer que cela soit l'amorce d'une reprise pour le lycée Eugène Guillaume.
Suppression du dispositif de classe passerelle:
La mise en place de ce dispositif avait été un parcours du combattant de l'ancienne municipalité. Nous regrettons cette décision tout comme l'ensemble du conseil municipal.
19 sept.2008:

je réaffirme notre solidarité au lycée professionnel fragilisé par la suppression de la filière électronique ... point oublié par le maire

Concernant le l'organisation du service minimum dans les écoles, je conçois des difficultés à l'organiser mais je dénonce la dénonciation abusive d'une « remise en cause » du droit de grève. Acquis en 1864, le droit de grève demeure aussi fondamental que celui... d'expression!

Je m'oppose à l'abandon de la participation financière de la Ville pour les élèves montbardois de primaire fréquentant l'école privée Buffon:
deuxième véritable choix politique après celui de l'augmentation des impôts.

Il faut faire des économies partout et elles sont faites sur le dos des enfants.

Manifestation du 15 mai 2008

(pour la défense de l'offre éducative en Haute Côte d'Or)

En tant qu'élue, je suis sensible à l'appel des enseignants et des parents d'élèves inquiets pour l'avenir de nos jeunes. L'Education nationale relève de choix politiques: elle est ou n'est pas une priorité. Pour ma part, transiger sur cette question est moralement inacceptable car c'est le rôle de l'école que d'offrir à tous l'instruction, la culture, l'esprit critique nécessaires à la formation du citoyen éclairé. Il en va aussi de l'équité des territoires: la Haute Côte d'Or est-elle condamnée à la désertification? N'est-ce pas aux responsables politiques, conseillers régionaux et généraux, maires, de travailler avec une volonté commune de lutte contre les déséquilibres spatiaux. C'est pourquoi, j'ai soutenu par ma présence cette manifestation.
Laurence Porte.

Droit de réponse

À propos des déclarations de Christelle Silvestre « Suite à l'entretien de Madame le Maire paru le 19 mai, je tiens à apporter une réponse sereine aux propos tenus à mon encontre. Seule élue de la liste Ensemble pour Montbard, j'incarne une minorité visible qui n'a nullement l'intention d'être broyée par le césarisme municipal. Sans moyen mais avec énergie et une détermination implacable, je veille légitimement aux intérêts des Montbardois. Par ailleurs, je suis la conseillère de l'opposition qui comptabilise le plus de votes favorables aux délibérations proposées. Je déplore la précipitation dans laquelle les augmentations des quatre taxes ont été votées par la Majorité qui portera l'entière responsabilité de cette fiscalité repoussoir. Les centaines de Montbardois signataires de la pétition contre ces augmentations me confortent dans mon action. L'association Montbard Avenir remettra la pétition à Madame le Maire à l'issue d'un rassemblement le samedi 31 mai à 9 heures place de la mairie. Accepter la libre expression, le débat contradictoire et une opposition réactualisée sont des bases démocratiques plus saines que de déjà envisager l'hypothèse d'un cumul de mandats. »

MUSEE BUFFON:

conseil du 25 juin 2008
Les trois-quart du projet sont déjà réalisés; plus on attend, plus on risque que les subventions nous filent entre les doigts et partent pour le musée de Châtillon.
Plus on attend, plus le patrimoine déjà restauré, pour un coût très important de
6 millions d'€, se dégrade. A quel hauteur doivent être financés les 3,5 M d'€ restant?
De quel partenaire provient la subvention déjà notifiée?
Réponse: l'Etat est le seul partenaire a avoir notifié sa subvention pour le moment.

HOPITAL INTERCOMMUNAL

Conseil du 18 février 2009
La maire s'inquiète à juste titre de l'avenir du CHI Montbard Châtillon et dénonce
le » comportement inadmissible « l'attitude provocatrice » d' Hubert Brigand, maire de Châtillon ...
Nous espérons que la médiation pour le devenir du CHI sera positive et permettra de rétablir des relations sereines avec Châtillon.
conseil du 25 juin 2008
proposition de vœu de soutien à la maternité par le groupe Montbard j'y crois: adoption à l'unanimité. J'ai envoyé trois jours avant une question sur le sujet qui
ne sera donc plus abordée au moment des questions diverses.
Mon commentaire en séance: « Vendredi 20 juin est arrivé au domicile des conseillers la note de synthèse du conseil du 25 juin: rien sur la question de la maternité; lundi 23 juin, autre courrier pour inscrire à l'ordre du jour de nouveaux points: toujours rien sur l'hôpital; ce soir, miracle : ce vœu à l'adresse de l'ensemble de vos conseillers auquel je m'associe à 200% en apportant quelques remarques. Grâce à la mobilisation massive des citoyens et l'action énergique des élus du Châtillonnais notamment Hubert Brigand, l'adresse du député Sauvadet à Madame la Ministre de la Santé, naître en Haute Côte d'Or ne semble plus impossible.« Oui il faut une maternité » avez-vous déclaré à la délégation du Parti ouvrier indépendant reçue le 6 juin avec monsieur Ravenet. Vous « soutenez totalement la position des élus du Châtillonnais » . Je suis entièrement d'accord avec vous. Cependant , à l'heure où certains élus ont pris des décisions de soutien ce que nous allons enfin faire voire ont été jusqu'au coup d'éclat très médiatisé d'arrêté d'interdiction de procréer (F.Castella, Sainte-Colombe-sur-Seine ) en passant par la menace de ne pas procéder à la désignation des délégués devant voter pour les sénatoriales de septembre: qu'avons nous fait, nous, élus montbardois de plus percutant et en concertation alors même que vous déclariez dans Le Bien Public du 10 juin que vous alliez vous réunir avec vos conseillers afin de décider de la manière dont nous ferions pression. » réponse CS: intervenue par des interventions en CA, des demandes, soutien ++ / projet de maison de la Santé.

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Conseil du 18 février 2009:
La maire dit que la Metal Valley se développe et investit.
Je précise à cela que la situation est hétérogène pour Metal Valley malgré l'engouement chinois pour le nucléaire.
Valti, Vallourec et Mannesman perdent les 2/3 de la production. Des prêts de personnel commencent à être fait. Pour DMV, il y a peut- être des soucis en perspective à partir du 2eme trimestre...
Même si la situation semble meilleure pour Valinox et Valtimet , des prêts de personnel sur ces sites ont été effectués.
conseil du 25 juin 2008
je ne reviendrai pas sur les délais de convocation de la commission développement économique. Pour ce qui est justement du développement économique, ne dites pas que vous partez de rien, vous aviez peut-être un programme? On ne peut s'assoir sur la rente de situation du Pôle Nucléaire Bourguignon. trois ans après leur création, les 71 pôles de compétitivité français ont été évalués par audit et le PNB est classé en fin de peloton: 66ème sur 71.

Le commerce

Conseil du 21 avril 09:

Projet Intermarché:

Je me réjouis pour Montbard et pour les porteurs du projet Intermarché de constater à ce jour:

  • Premièrement, que ce projet est enfin accompagné par une volonté politique.
  • Deuxièmement, que s'écarte la menace d'une concurrence insoutenable pour le petit commerce local déjà fragilisé par le contexte économique et la hausse des impôts. Ce qui m'amène à renouveler ce que j'ai dit au dernier conseil municipal: prendre contact (comme à Semur, à Tonnerre) avec le FISAC pour accompagner une revitalisation du centre-ville.

Sur ce projet de zone commerciale: je veux cependant recadrer certaines choses pour aider les Montbardois à suivre les évènements. Ce projet de zone commerciale est ancien; M.Quintallet a rappelé que la gestation remonte à plus de 10 ans. La localisation de ce projet au lieu dit la Cote est aussi un choix qui remonte à 2007. Sous la précédente mandature, vous militiez ouvertement pour l'implantation d'un Leclerc face au groupe normater. En réunion publique de campagne, votre équipe se prononçait sur une implantation de l'inter à deux conditions: pas de galerie commerciale et une supérette au Bordes. Elue, un journaliste vous demande en mai « ou en est le projet Intermarché? » et vous répondez: « je n'ai trouvé aucune trace de ce dossier quand je suis arrivé à la mairie. BP 19 mai 08) en septembre, le dossier n'est pas encore en phase de concrétisation . En réunion publique aux Bordes en novembre, suite à l'émergence d'un projet Leclerc concurrent, vous soutenez le projet Inter mais en précisant que l'implantation n'est pas judicieuse. En commission développement économique, le sujet Intermarché n'a figuré à l'ordre du jour pour la première fois qu'en février 2009.
Aujourd'hui, vous dites avoir ce projet à cœur. Je m'en réjouis car je partage cet état d'esprit. Mais compte tenu de cet historique, permettez moi d'y voir autant d'opportunisme personnel que de sincérité pour Montbard ce qu'aurait prouvé un soutien ferme et sans ambiguïté dès le départ à ce projet. J'espère que la comcom continuera de jouer le rôle de la mouche du coche.

conseil du 18 février 2009:
Pour soutenir l'activité commerciale,je propose d'envisager de soutenir l'Ucam par l'intermédiaire peut-être d'aides de l'Etat dans le cadre du FISAC, le fonds d'intervention pour la sauvegarde de l'artisanat et du commerce. conseil du 19 septembre 2008:

Je m'étonne du choix qui est fait d'un grossiste du département de la Loire concurrent de celui de nos papeteries locales et certainement prêt à de gros efforts pour s'implanter sur un nouveau marché. Ce n'est pas l'aspect du libéralisme que je préfère. Comment allons nous aider le commerce local?

Tourisme

19 sept.2008: tarifs du camping

Un effort a été fait pour la tarification de la nuit supplémentaire pour tenir compte des nouvelles pratiques des vacanciers ne planifiant pas toujours un séjour sur une durée déterminée. C'est incitatif à prolonger un séjour agréable. Possibilité de louer les chalets le week-end, très bien.Je salue l'investissement de monsieur Finco sur ce sujet en étant à l'écoute des propositions du nouveau gérant dans le but d'améliorer encore les choses. Mais, je regrette que l'accueil des campeurs cet été ne se soient pas fait avec la même convivialité que les années précédentes à savoir autour d'un verre en présence des élus qui, rappelons-le sont indemnisés en compensation du temps consacré à la collectivité. Et boire un verre n'est ici pas la mission la plus désagréable!

COMMUNICATION

conseil du 17 novembre 2008:
Le site de la ville est une interface essentielle entre Montbard et des internautes de tous horizons. Par voie de conséquence, est-il envisagé si ce n'est une souhaitable refonte dans l'immédiat, tout au moins un lifting avec des mises à jour régulières?
Sans vouloir multiplier les exemples à l'excès, on peut citer votre éditorial datant du mois de juin, l'annonce d'une réunion publique d'information pour septembre 2006, une liste des associations vieille d'une année..etc
De même, le téléchargement du Reflets montbardois pourrait-il être considéré comme une bonne pratique palliant ainsi en partie à la suppression de la diffusion des informations de la ville-centre à l'échelle de la Communauté de Communes?
Il faut se servir des NTIC et être attractif sur la toile: prenons exemple sur le site de l'Office de Tourisme!
Je ne comprends pourquoi le commission chargée de la communication ne s'est jamais réunie à ce sujet: j'apprends que les choix se font « en comité restreint »...

conseil du 25 juin 2008
" j'ai été choquée par la distribution du magazine municipal par les élus de Montbard J'Y Crois alors que les élus de l'opposition n'ont pas été sollicités faute probablement de galons suffisants pour devenir les commis de la République.
Je suis choquée à la fois par cette façon de détourner un outil de communication municipale en outil de propagande et également par le retrait de cette mission au service public de la Poste. Par ailleurs, la diffusion a été restreinte à la seule ville de Montbard et non plus dans la Communauté de Communes, seulement, était-il judicieux de l'appliquer dès ce numéro dont l'un des objectifs était de communiquer pour la Fête de la Musique auprès d'un large public? "

DROIT D'EXPRESSION:

Conseil du 21 avril 09: adoption du PV du 18 février 09: Concernant le PV, en le lisant une première fois, je me suis dit qu'il y avait une évolution positive et que nous ne nous battions pas pour rien. Une deuxième lecture plus approfondie m'a ensuite mis le doute sur plusieurs points. Et comme seul « le prononcé fait foi », j'ai réécouté l'enregistrement du conseil.

Je vais concentrer mes remarques sur la partie questions diverses car je constate un parti pris en faveur des interventions de la majorité représentée par Madame Silvestre ou son conjoint et ceci toujours à charge de l'opposition.

Je ne prendrais qu'un seul exemple:, la question 6. (je pouvais les multiplier!)

Monsieur Ravenet a l'honneur de clore le PV sur un « peut-être faut-il commencer par balayer devant sa porte et être irréprochable avant de faire la leçon aux autres ».

Alors soyez irréprochables : Vous aviez dressé une liste de propos jugés blessants... en réaction , j'avais rappelé vos propres dires sur une opposition jugée extrémiste, vos mots blessants, (citoyen Pitaud, folie furieuse de Frédéric Julien ...) et je vous avais demander de balayer devant le seuil de votre propre porte...

Pourquoi ne surtout pas le noter?

A contrario, pourquoi ajouter dans votre intervention, des commentaires qui n'ont absolument jamais été prononcées pour que le montbardois puisse suivre votre pensée qui visiblement devait alors manquer de clarté . Ainsi, par exemple, il est écrit dans votre intervention, « nous devons comprendre que le maire est une sorcière » : ces paroles n'ont jamais été prononcées, ni par vous, ni par nous. Donc,ne nous intentez pas un procès en sorcellerie en truquant le procès-verbal.

Croyez moi, hier en conseil communautaire , je buvais mon petit lait en vous entendant réclamer plus de démocratie!

Intervention de Jacky Pitaud:
Il fait rectifier son intervention sur l'exclusion de l'association Patrimoine en musique de la liste des subventions. Le Procès-verbal ne le mentionne pas: C.Silvestre: « Si vous le prenez comme tel, moi je retire tout ». J. Pitaud: « Vous faîtes de l'anti Patrimoine en Musique flagrant. » C.Silvestre: « Je ne fais pas de l'anti Patrimoine en Musique mais si vous continuez comme cette lignée d'accusation, moi, je retire le personnel mis à disposition.

conseil du 18 février 2009:

INTERVENTION DE LAURENCE PORTE POUR LES GROUPES D'OPPOSITION
- approbation du P.V du 19 décembre 2008 -


Avec tout le respect que nous vous devons et qui nous l'espérons est partagé, nous nous devons de défendre le droit de la minorité à exister et à s'exprimer sans que l'opposition devienne une obsession comme cela s'étale sur la longue colonne de la tribune d'expression politique de votre groupe et ceci au détriment des sujets qui intéressent les Montbardois: l'avenir, les projets.
Vous êtes le maire de tous les Montbardois et nul ne le conteste mais un bon maire doit savoir rassembler et respecter l'ensemble de la population représentée aussi par les conseillers de l'opposition avec la même légitimité que les conseillers de la majorité.
Qu'avez vous à craindre puisque votre Majorité vous permet, d'une part de gouverner sans nous et d'autre part, force est de constater que nous votons à l'unanimité la quasi totalité des délibérations constituées d'affaires courantes qui ne sont ni de droite, ni de gauche.
Acceptez que nous partagions une vision différente sur certains aspects sans nous condamner aux fourches caudines.
Acceptez qu'il n'y ait pas de « petits » sujets , ni de « petites « questions dont l'objectif est aussi l'amélioration de la vie locale et de l'espace démocratique.
Pour éclairer les Montbardois, nos propos lors des débats ne peuvent continuer d'être méprisés. Ainsi, nous avons dû depuis des mois batailler pied à pied, mot pour mot pour que ces propos soient correctement retranscrits et la réalité non déformée.
Le présent procès-verbal, du conseil municipal du 19 décembre a gagné en exhaustivité mais pas en clarté.
Le Montbardois courageux pourra se reporter aux dernières pages, les annexes, où sont reléguées une partie de nos interventions.
Par exemple: lorsqu'il est question du Débat d'Orientations Budgétaires en page 5, l'intervention de Frédéric Julien est en page 18, la dernière page.
Cinq de mes interventions sont page 14, en vrac ,tandis que les autres sont au bon endroit. On s'interroge sur les critères de sélection et surtout comment faire pour que le lecteur s'y retrouve.
Le Montbardois curieux pourra quant à lui constater dans le PV du 25 février 2008, sous l'ancienne municipalité, que les interventions de la « gauche plurielle » de la conseillère Christelle Silvestre ou du conseiller Robert Fourgeux étaient correctement insérées dans le corps des débats.
Enfin , le Montbardois téméraire pourra avec ce procès-verbal du 19 décembre remonter en arrière et lire les rectificatifs de mes interventions vieilles de six mois, celles du conseil du 25 juin 2008!
Quant à l'internaute courageux, curieux , voire téméraire, il fera chou blanc sur le site de la mairie où cohabitent sans logique apparente des procès-verbaux incomplets et des compte-rendus light avec seulement le nombre des votes pour, contre ou d'abstention. Pourquoi ce refus de publicité des débats?
Madame la Maire, vous sortiriez grandie en agissant en démocrate en ne considérant pas l'opposition comme « une annexe » encombrante mais comme un nécessaire contre-pouvoir.
Nous demandons l'intégration de nos interventions dans le corps des débats.
« Détail »: j'ai dû m'imposer pour aller au bout de cette déclaration car la maire voulait y couper court.

conseil municipal du 19 décembre 2008:
Abstention de l'opposition pour l'approbation des PV des 19 septembre et
17 novembre 2008


On peut relever dans ces procès-verbaux des débats sous forme synthétique:

  • un non respect des arguments de l'élu même sous une forme synthétique du fait d'une sélection restrictive.
  • un non respect des propositions de l'élu lorsqu'elles ne sont pas mentionnées
  • un non respect de l'expression lorsque le propos rapporté est contraire au propos tenu.

Le respect du droit d'expression de l'élu ne fait qu'un avec le respect des citoyens qu'il représente.

Il ne s'agit pas de virgules à retoucher mais de notre pensée complètement déformée à croire que nous ne parlons pas la même langue! Exemple: quand je dis que « la maire fait des économies sur le dos des enfants en supprimant la subvention aux maternelles de l'école privée » ... le PV mentionne que « madame Porte dit qu'il faut faire des économies sur le dos des enfants »....
cherchez l'erreur et tout est comme ça! C'est HONTEUX et LAMENTABLE.

conseil du 17 novembre 2008: Lors de l'approbation du procès-verbal du conseil ayant porté sur le plan de prévention des risques d'inondation (PPRI), je salue le travail de monsieur Combette, adjoint à l'urbanisme qui s'est colleté des documents indigestes et a fait de son mieux pour nous expliquer les choses. Par contre, toujours pas de traces des procès verbaux des conseils du 19 septembre et 24 octobre: pourquoi? La maire se dit insatisfaite du travail des services et veut que ces procès-verbaux soient rédigés à la troisième personne. Exemple: madame untel a dit que... je fais remarquer que cela facilitera la dépersonnalisation des interventions. On se demande bien pourquoi! Je rappelle qu'une démocratie efficace commence par une diffusion rapide des débats auprès de la communauté citoyenne.

conseil du 19 septembre 2008:

Le procès-verbal de la cette séance du 25 juin a été élaboré sur la base des notes du secrétaire de séance que je fus. Dans un souci de parfaite transparence des débats et pour permettre aux Montbardois intéressés par la Chose publique et ne pouvant assister aux conseils, j'ai transmis un compte-rendu fidèle à partir de la source brute et irréfutable que constitue l'enregistrement sonore des débats.
J'irai jusqu'à proposer à l'avenir une retransmission filmée sur le site de la mairie.

Mes notes ont été globalement respectées malgré un certain syndrome du moine copiste utilisant un mot ou une expression pour un autre, hors je ne parle pas latin et cela me surprend à l'heure du copié-collé

Je n'ai pas de rectificatifs majeurs à apporter à ce P.V.

Je veux cependant comprendre les raisons de la discrimination frappant mes interventions rejetées en annexe alors que celles de mes collègues de l'opposition sont intégrées dans le corps du P.V.

Je persiste à proposer des procès-verbaux complets, c'est pour cette raison que je prends la position de principe de m'abstenir. Ce n'est pas par esprit de blocage mais parce que je pense sincèrement que vous ratez là l'occasion d'impulser un nouveau style de la pratique politique en incarnant le vrai changement.
On me répond que les Montbardois ne seraient pas intéressés par la lecture d'un « gros pavé », ce n'est pas votre cas, cher lecteur.
Dans le règlement intérieur: expression des groupes
A propos du bulletin municipal:
« Le directeur de la publication donc le maire se réserve le droit de ne pas publier un texte comportant des risques de troubles à l'ordre, la sécurité et la tranquillité publique, des mises en cause personnelles ni ayant un caractère diffamatoire ou injurieux. »
Cette disposition s'appliquerait-elle au groupe majoritaire? On ne peut être juge et partie. Il y a là une trop grande subjectivité et un risque de frein à la liberté d'expression qui me fait craindre une dérive de type démocratie populaire de l'ex-bloc soviétique lorsque la liberté de parole était garantie aux citoyens à condition de ne pas être employée dans des buts hostiles au régime.
Je propose qu'en cas de litige, le dialogue soit initié avec les différentes parties. (amendement accepté)
Enfin, le bulletin municipal est une chose mais je demande aussi un espace pour les élus de la Minorité sur le site en ligne. Vous y avez bien déjà votre éditorial.

conseil du 25 juin 2008
à propos de l'adoption des compte-rendus des conseils municipaux que j'ai refusé d'approuver:
les conseils municipaux et les débats qui s'y tiennent publiquement sont le temps fort de la vie démocratique locale. Leur enregistrement, source irréfutable, devrait limiter les réclamations à quelques virgules égarées. C'est pourquoi je serai extrêmement vigilante en tant que secrétaire de séance car si j'ai accepté cette mission aujourd'hui, c'est parce que je suis scandalisée par les compte-rendus des conseils des 4, 14, et 21 avril que vous soumettez à l'approbation de cette assemblée. Ces documents faisant état d'interventions tronquées et déformées . Je tiens à la disposition de chacun une liste d'exemples dont je vous épargne l'égrenage, au regard de l'heure avancée et de l'ordre du jour chargé. Mais, comment chaque conseiller, censé avoir pris connaissance des documents peut,
en conscience , accepter d'avaliser ce qui s'appelle au choix: de la censure ou de l'incurie. Vous même, n'avez vous pas bondi en constatant que des propos que j'ai tenu vous sont attribués et inversement? Par voie de conséquence, je vous demande de rétablir, si vous y êtes attachée, la vérité des débats en reportant au conseil du 27 l'approbation de ces comptes-rendus ou en joignant mes remarques en pièces jointes aux présents comptes-rendus y compris sur le site de la Ville. Vous avez donc le choix de l'honneur ou la solution de facilité.
À propos de l'utilisation des panneaux d'opinion:
Les questions diverses sont abordées après 4h30 de conseil. Je souhaite vous interpeller sur l'utilisation des panneaux d'opinion à des fins commerciales (promotion de CD, cirques...) avec des affiches recouvrant l'expression des citoyens à plus forte raison lorsqu'il s'agit d'affiches de la ville. Les affiches pour la Fête de la Musique recouvrant ces panneaux sont-elles vraiment à leur place quand elles n'ont pas été carrément placardées en affichage sauvage . J'ai remarqué au cours de mes déplacements un affichage sauvage à Semur, Précy... savoir communiquer est un métier, cette façon de faire n'est valorisante ni pour cette manifestation ni pour la Ville. La Municipalité ne doit -elle pas être exemplaire, quand bien même elle recourt pour l'affichage aux services d'une association (rémunérée ??) , donc ne doit-elle pas être exemplaire en respectant la loi et le droit constitutionnel de la liberté d'expression? En réponse: attaque en règle sur Montbard Avenir et mon soi-disant côté " donneuse de leçon " ce à quoi je rétorque que " je n'ai pas de leçon à recevoir de l'ex-candidate qui a largement utilisé ces panneaux en dehors de la période électorale pour se faire connaître. " L'association Dans ta Face a bien été rémunérée pour le collage des affiches de la Fête de la Musique.

école libre, laïcité:

conseil du 18 février 2009:
La maire reconnait avoir « oublié » de signaler dans le mag municipal la messe célébrée, à sa demande et à laquelle elle n'assistait pas bien sûr, pour le 11 novembre 2008.
Elle ne fait pas lecture d'un courrier adressé par le Père Eric Ardiet à son attention et celle du conseil municipal au prétexte qu'elle en est le seul destinataire. Tiens donc , le curé serai-il un menteur?

conseil du 17 novembre 2008:

En tant que simple élue, je tiens à faire part publiquement de ma sincère gratitude envers Madame la Sous-Préfète qui a honoré de sa présence l'ensemble des manifestations prévues pour la commémoration du 90ème anniversaire de l'armistice de 1918: depuis la messe du Souvenir jusqu'à la clôture à l'Hôtel de Ville. C'est un symbole fort démontrant ainsi que dignité et réserve sont l'honneur de notre Etat républicain et laïc. Espérons que cela inspire la maire qui se dispense de l'intégralité des célébrations.

conseil du 19 septembre 2008:

choix de l'abandon de la participation de la ville aux frais de fonctionnement des classes maternelles de l'école privée Buffon:

Le logo de cette école symbolise son esprit: une école ouverte à tous dans la tolérance.

Une école libre est un plus dans la liberté du choix de l'école pour ses enfants et donc un atout pour séduire des résidents.

L'abandon de la participation à la prise en charge des dépenses liées au fonctionnement des classes maternelles de cette école privée sous contrat est votre deuxième véritable choix politique après celui de l'augmentation des impôts.

Il faut faire des économies partout et vous le faites sur le dos des enfants dont les parents sont des contribuables montbardois.

Par ce choix , vous fragilisez cette école. Cette année 17 élèves de maternelles sont montbardois, le manque à gagner sera de plus de 7800 €.

Vous savez pertinemment que la localisation des bâtiments situés dans le périmètre classé entraînent de gros surcoût pour les travaux. Le projet de réhabilitation ( 50000 €), en particulier des façades s'en trouve compromis.C'est une question de sécurité pour les enfants et une contribution à l'environnement patrimonial dont l'ensemble des Montbardois peut jouir.

Par ce choix, vous fragilisez l'économie locale. Les familles des villages alentours, du canton et même de l'Yonne, ne profitent-elles pas du dépôt des enfants à l'école pour faire leurs courses, utiliser les services publics à Montbard, bref, générer une richesse profitable à tous.

Enfin, par ce choix, vous corroborez clairement votre anticléricalisme déjà affiché par votre absence systématique et remarquée aux messes solennelles (célébration du 8 mai et de la Libération de Montbard ce 14 septembre); ce n'est pas sursoir à la laïcité que d'y assister avec la réserve qui convient à tout élu de la République quel que soit le lieu de culte. (je n'ai pas eu le sentiment que l'assemblée délibérante captait l'intégralité de mon propos à ce moment-là du débat au vu de la réaction qui a suivi)

Le maire taxe l'emploi du terme d'anti-clérical de diffamatoire! J'ai échappé au goulag en employant pas celui « d'anti-cureton »!

Ecole de Musique

19 sept. 2008: augmentation des tarifs

L'augmentation proposée est recevable seulement je remarque que vous revenez sur votre choix de de 2007 où en tant que conseillère municipale vous aviez approuvé une baisse des tarifs.

Nous devons veiller à demeurer parmi les écoles de Musique les moins chères de Côte d'Or pour privilégier l'accès à la Musique du plus grand nombre .

La disposition concernant les familles nombreuses était-elle déjà en vigueur pendant « la parenthèse », pour reprendre vos termes, des mandats de votre prédécesseur? Réponse positive comme quoi il n'y a pas que la gestion de l'eau qui était une bonne chose...

Questions diverses

Conseil du 21 avril 09:
Ma question porte sur les incivilités récurrentes qui empoisonnent la vie de certains habitants de Montbard, je pense notamment à ceux du quartier du Beugnon à qui vous avez promis, en campagne, je cite, d'être « écoutés , entendus et compris ».

Ces nuisances insupportables ont déjà été largement portées à votre connaissance par les habitants eux-mêmes lors de la réunion de quartier qui s'est tenue le 22 novembre dernier pour le Beugnon, St Pierre, le Faubourg et le quartier de la Brenne.

Quelles solutions envisagez-vous, dans le cadre de vos compétences de maire, pour ramener la qualité de vie dans ces quartiers à un seuil satisfaisant pour nos concitoyens?
<Réponse du maire:
Le CLSS (abandonné depuis le début du mandat) doit être remis en action (demande de la sous-préfecture) et les policiers municipaux ne peuvent jouer aux cow-boys dans les rues, une main-courante est tenue; tout cela est la faute de la crise.



Questions diverses posées par madame Laurence Porte, conseillère municipale à l'attention de madame Christelle Silvestre, maire.
 – conseil municipal du 18 février 2009.

Question n° 1: vie du quartier de la Brenne

Vous avez été destinataire d'un courrier des commerçants du quartier de la Brenne en date du 2 avril 2008 concernant leurs souhaits d'actions à entreprendre afin de faciliter leur travail et d'améliorer le bien être des Montbardois et des touristes.
A ce jour, les commerçants se trouvent toujours confrontés aux mêmes dysfonctionnements signalés dans leur courrier malgré vos promesses d'amélioration énoncées dans votre réponse en date du 26 mai 2008.
Ces commerçants ont prouvé leur dynamisme au travers de l'association porteuse du projet de marché estival de ce quartier et doivent être aujourd'hui soutenus dans leur activité économique notamment grâce à une rotation optimisée des aires de stationnement. De par vos compétences de maire, comment comptez-vous
agir ?

Réponse du maire: Elle s'étonne que des commerçants passent par moi après tout ce que la ville a fait pour eux en terme d'animation, de verbalisation des stationnements abusifs en zone bleue et  d'efforts sur la propreté.

Question n° 2: Conseil municipal de jeunes
Lors du conseil du 19 septembre dernier, je formulais une question sur le devenir d'un conseil municipal de jeunes à Montbard. Il m'avait été répondu que compte tenu du départ d'un médiateur social et d'un manque de temps, cela n'avait pas été encore rendu possible.
Maintenant que plusieurs mois se sont écoulés et qu'une directrice du pôle social est venu renforcer les services municipaux, où en est la réflexion sur ce sujet important qu'il serait peut-être judicieux de remettre en route en 2009, année anniversaire de la Convention internationale des Droits de l'Enfant.

Réponse du maire : Ce n'est pas encore à l'ordre du jour. La maire dit que lorsqu'elle était dans l'opposition, l'accès à ce conseil leur était fermé par crainte de bourrage de crâne.
Je fais la proposition en tant qu'élue de venir appuyer, encadrer ce conseil quand il sera d'actualité.


Question n° 3: Agence Solidarité Famille
Dans un article paru dans le dernier magazine municipal et consacré à l'inauguration du siège administratif de l'Agence Solidarité Famille, il est écrit que « madame Patricia Couturier, directrice de ce lieu, a présenté aux nombreux élus présents ce nouvel espace ».
Pourquoi, en tant que directrice de la publication, avez vous omis de signaler la présence du représentant de l'Etat en la personne de madame Quinqué-Boppe, sous-préfète et du président du Conseil général en la personne de monsieur François Sauvadet ainsi que du vice- président, Marc Frot; à plus forte raison quand on sait que cette agence a été portée par le département ce dont l'article n'informe pas clairement.

Réponse du maire:  Je l'accuse de trucage de l'information, elle a privilégié le contenu dans cet article. Je réponds que les partenaires financiers (Conseil régional, Etat...) de la Mission locale et de la Maison de l'Emploi et de la Formation étaient quant à eux cités alors pourquoi pas le Conseil général ?
Elle rétorque qu'elle espère me voir aussi active lorsqu'il s'agira de d'obtenir une enveloppe pour l'action sociale. Ma réponse est que j'espère  pour Montbard, qu'en tant que maire, elle est plus en contact avec le Conseil général que moi.


Question n° 4:dénomination des courts couverts de tennis du Centre d'entraînement départemental .

Les courts couverts de tennis, une réalisation de monsieur Jacques Garcia, doivent porter le nom du Docteur Douriaux, une décision actée par monsieur Michel Protte si je ne m'abuse.
 Nous avons en novembre dernier célébré « les poilus, pas morts » et lors de l'exposition organisée par monsieur Hélios Grandjean, j'ai pu apprendre que le docteur Douriaux fut l'un deux, alors pourrait-on envisager une inauguration pour célébrer cette figure montbardoise?

Réponse du maire: La décision était prise en décembre 2003, c'est un manquement de l'équipe précédente. Elle  va contacter l'AGM tennis.
Je rappelle qu'un faisceau d'arguments plaident en faveur de cette inauguration: le docteur Douriaux fut un « poilu », un joueur de tennis émérite et l'Agence Solidarité Famille du Conseil général est installée dans sa maison. 


Question n°5:Cérémonie du 11 novembre 2008.
Pour les cérémonies du 11 novembre 2008, vous avez demandé au père Eric Ardiet, curé de la paroisse de Montbard, une célébration en l'église saint Urse dont il était fait mention sur le programme officiel.
Les Montbardois qui ont assisté à cette cérémonie, s'étonnent de ne retrouver aucune mention de ce temps fort de la matinée dans l'article du magazine municipal.
 Pourquoi n'est-il pas rendu compte de cette information?

Réponse du maire:
-C'est un oubli.

-Je demande à ce que nous soit fait lecture d'un courrier du Père Ardiet  adressé à l'attention du maire et des membres du conseil municipal.
-La maire répond qu'elle en était seule destinataire.

- Je demande donc si le curé est un menteur? 


Question n°6 : surface de page octroyée à l'expression politique des groupes.
Le texte d'expression politique des groupes d'opposition est remis aux services un mois avant la parution du magazine municipal. Chacun bénéficie de la même surface de page.
 Pourquoi la taille des caractères des textes des groupes d'opposition est-elle étalonnée sur celle du groupe majoritaire qui fait le choix, et c'est son droit, d'un très long texte dont l'objet de cette question n'est pas de juger du contenu.
Depuis le n° de juin 2008, la taille des caractères s'amenuise jusqu'à devenir presque illisible.
 J'ai également constaté que mon texte avait été compacté sans respect des alinéas. Les textes de l'opposition seront-ils condamnés à devenir des timbres-poste?

Réponse de Frédéric Ravenet: la ville de Montbard, c'est comme la dictature de type démocratie populaire. On les accuse de censure , d'exclusion . Il est ok pour les débats et de la polémique sur le fond et dresse la liste des « mots blessants » que nous leur adressons (exemples: « la damoiselle sortie des urnes », « incompétence » « halte au mensonge »). Il déplore le contenu de notre bulletin des élus de l'opposition Montbardirect.
A mon tour, je lui rafraîchis la mémoire sur les propos que son groupe tient à notre encontre (exemples : « le citoyen Pitaud », « folie furieuse », « vous n'avez qu'à déménager »).
Notre bulletin est la preuve que notre pays est encore une démocratie.
Je conclus  par la réponse de madame la Trésorière à ma  question: Montbard est-elle une ville en faillite comme le déclarait Christelle Silvestre dans le Bien public en avril dernier »?,
la réponse est: NON. 


Conseil municipal du 19 décembre 2008
Question

La loi des séries a malheureusement durement frappé des familles montbardoises victimes de l'incendie de leur domicile. Dans ce type de situation difficile, comment les élus de la Municipalité donc le maire et les adjoints, organisent-ils une astreinte pour assurer la présence de la Ville sur les lieux et auprès des victimes une fois informés par les services de secours? Ce réseau d'alerte a t-il bien fonctionné? En effet, l'expérience a prouvé que ce réseau n'a pas toujours été opérationnel.

conseil du 17 novembre 2008: Intercommunalité

Voici plusieurs mois que s'est mis en place un nouvel exécutif présidé par monsieur Alain Bécard au sein de la Communauté de Communes du Montbardois.

Serait-il possible de solliciter qu'un point soit fait sur les questions d'intercommunalité lors de chaque conseil municipal dans le but d'informer l'ensemble du conseil et à travers ses membres, l'ensemble des Montbardois ?

Par ailleurs, l'une de vos adjointes a , parmi ses multiples compétences, celle de l'intercommunalité. Cela serait un « plus » pour établir un lien entre des élus communautaires issus d'un suffrage indirect et la population.

Réponse: les Montbardois n'ont qu'à aller aux réunions publiques du conseil communautaire

conseil du 17 novembre 2008: site en ligne

Le site de la ville est une interface essentielle entre Montbard et des internautes de tous horizons. Par voie de conséquence, est-il envisagé si ce n'est une souhaitable refonte dans l'immédiat, tout au moins un lifting avec des mises à jour régulières?

Sans vouloir multiplier les exemples à l'excès, on peut citer votre éditorial datant du mois de juin, l'annonce d'une réunion publique d'information pour septembre 2006, une liste des associations vieille d'une année..etc

De même, le téléchargement du Reflets montbardois pourrait-il être considéré comme une bonne pratique palliant ainsi en partie à la suppression de la diffusion des informations de la ville-centre à l'échelle de la Communauté de Communes?

Réponse: site en réfection, il sera opérationnel fin décembre.

Conseil municipal du 24 octobre 2008
Question n°1. Colis des Aînés.
En cette Semaine Bleue dédiée à nos aînés, il me paraît opportun de m'interroger sur le bien-fondé de la décision de repousser à 70 ans l'âge pour bénéficier du colis de Noël. Les retraités sont une catégorie sociale qui est particulièrement touchée par la baisse du pouvoir d'achat et nombreuses sont « les petites retraites ».
- S'il s'agit de restrictions budgétaires, je veux savoir à combien est estimé le gain de cette opération pour justifier ce choix?
Réponse: les personnes de plus de 65 ans ne souhaitent pas ce colis en ayant le sentiment de « prendre un coup de vieux ». Pas de chiffrage.
- Par ailleurs, les résidents montbardois du Val de Brenne auront ce colis ce qui est une bonne chose mais compte tenu de possibles restrictions, alimentaires cette fois, un colis sera t'il préparé spécifiquement à leur attention avec l'avis du diététicien?
Réponse: le colis sera adapté.
Question n° 2. L'Espace Jeunes
Notre jeunesse montbardoise devrait déjà disposer d'un lieu de sociabilité: l'espace Jeunes situé place Aline Gibez. Pourquoi ce local n'est-il toujours pas ouvert?
Réponse: à l'étude.
Question n°3. Reconnaissance des élus minoritaires
Pour quelle raison aucune réflexion collective n'a été organisée depuis mars 2008 au sujet de la communication dans le cadre de la commission développement économique qui ne s'est réunie que deux fois? Je m'interroge sur le devenir du site en ligne de la mairie. Concernant plus particulièrement la rubrique
« vie municipale »:
- Je souhaite d'une part que dans la présentation des élus, les conseillers municipaux hors majorité soient distingués sans délai sous le titre « conseillers municipaux minoritaires ».
- D'autre part, je demande la mise en ligne, sans délai, des tribunes d'expression politique depuis le début du mandat. C'est une pratique courante et démocratique, c'est le cas à Dijon par exemple. Par ailleurs, vous bénéficiez déjà de la mise en ligne de votre éditorial.
Réponse: la Maire n'a pas « d'ordres à recevoir ». C'est non. J'avais déjà formulé cette demande lors du conseil du 25 juin 2008.
Question n° 4 réunions de quartier Vous annoncez dans le dernier numéro du magazine municipal la tenue de réunions de quartier organisées par « la nouvelle équipe municipale » pour « renforcer le dialogue entre les habitants de Montbard et leurs élus », les conseillers municipaux minoritaires sont-ils de facto conviés à participer à cet exercice de démocratie participative?
Réponse: c'est oui. Chic, pour une fois, je suis sur la liste des invités!
Question n°5. Langue française
L'accession des femmes de plus en plus nombreuses à des fonctions de plus en plus diverses est une réalité qui doit trouver sa traduction dans le vocabulaire. Depuis l'initiative d'Yvette Roudy, ministre des Droits de la Femme en 1984, cette pratique s'est largement répandue comme l'atteste par exemple l'usage du titre de sous-préfète. Je remarque que sur tous les supports écrits de la mairie et à l'oral, les fonctions demeurent de genre masculin. Seriez-vous d'accord pour une féminisation des noms de fonction?
Réponse: C'est non. (pense-bête: il faudra que je reprécise que la socialiste Yvette Roudy s'est illustrée dans son combat pour l'égalité hommes-femmes)
Toujours dans le registre du bon usage de notre langue, je souhaite également que la maquette du Reflets montbardois fasse l'objet d'une relecture plus attentive. Ce magazine municipal officiel étant un outil de communication essentiel, une faute sur le titre reflète une bien piètre image et ne peut avoir l'excuse de la simple coquille.
Réponse: non mais, j'ai que ça à faire de me préoccuper d'une lettre manquante sur le titre du magazine pendant qu'eux « bossent » sur les dossiers (j'espère quand même qu'ils les relisent et qu'on en aura connaissance.)

Conseil municipal du 19 septembre 2008

Question n°1. Conseil municipal des Jeunes

Lieu d’apprentissage de l’engagement individuel et collectif ainsi que de la Démocratie, l'intérêt du Conseil municipal des Jeunes n'est plus à démontrer. Apportant une connaissance de la vie locale et des institutions, ce conseil de jeunes favorise le rapprochement entre les générations et le dialogue entre les citoyens et leurs représentants élus. De par les propositions des jeunes émises au sein du conseil, celui-ci permet également une amélioration de la politique pour la jeunesse ainsi que de la collectivité tout entière. Le règlement intérieur proposé à délibération ce soir faisant état de l'organisation de comités consultatifs, qu'en est-il du CMJ à Montbard en ce temps de rentrée et dans le cadre de la nouvelle mandature?
Réponse: la nouvelle majorité n'a pas encore eu le temps de le mettre en place.

Question n°2. Diffusion du magazine municipal

Compte tenu des modalités de distribution du numéro paru en juin 2008 du Reflets montbardois effectué par les élus de la Majorité, je souhaite ,d'une part, savoir si le n° de septembre 2008 sera distribué de la même manière ou si la diffusion en est confié au service public de la Poste? D'autre part, le choix de réduire l'espace de diffusion à Montbard et non plus à l'échelle de la Communauté de Communes du Montbardois a t'-il eu un impact auprès des annonceurs publicitaires?
Réponse: c'est une entreprise d'insertion qui va s'en charger; il n'y a pas eu d'impact sur les annonceurs.

Voeux

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2008
Voeu commun présenté par les élus des groupes de l'opposition
Dans le contexte actuel de crise économique et financière, les élus de l'opposition tiennent à faire part de leur solidarité vis-à-vis des entrepreneurs de PME,TPE, des artisans et commerçants du montbardois, confrontés à une baisse de leur activité.

Les élus de l'opposition invitent l'ensemble du conseil municipal à mettre en oeuvre une politique volontariste pour le maintien du tissu économique local de façon à anticiper une, regrettable, mais prévisible dégradation de la situation dans les mois à venir.

Il convient d'envisager un signe fort et concret en direction de ces acteurs économiques fragilisés:

Notre voeu porte sur une diminution significative de la Taxe professionnelle pour les entrepreneurs de PME, TPE, les artisans et commerçants de MONTBARD compte tenu de l'amplitude de la hausse de 11,94 % votée par la Majorité lors du conseil municipal du 21 avril 2008.

Opposition de la Majorité socialiste à ce voeu...

Voeu commun présenté par Laurence Porte d'ENSEMBLE POUR MONTBARD et le groupe MONTBARD NATURELLEMENT
Le Conseil municipal de la commune de Montbard tient à faire part de son inquiétude concernant le risque de suppression du poste de sous-préfet à Montbard. Par arrêté ministériel paru au Journal officiel en date du 25 juin 2008, 115 des 245 sous-préfectures françaises seraient concernées dont celle de Montbard.

Présent et habitant le territoire, le sous-préfet coordonne l'action de l'Etat et arbitre. Un conseiller d'administration de l'Intérieur n'aura pas la même autorité.


Le remplacement du poste de sous-préfet par un conseiller d'administration laisse envisager à terme une révision de la carte sous-préfectorale sur le même modèle que la réforme de la carte judiciaire, celle de l'implantation des bases militaires et de la restructuration hospitalière qui a déjà touché le Nord Côte d'Or avec la fermeture de la maternité du Centre hospitalier intercommunal de Montbard-Châtillon.

La sous-préfecture de Montbard est un acteur de terrain essentiel ayant une vocation de proximité pour l'ensemble du bassin de population du Nord Côte d' Or.

Conjointement à tous les élus du territoire qui ont déjà exprimé leur inquiétude, le Conseil municipal de Montbard tient, d'une part à manifester son attachement à la sous-préfecture au nom de l'équité des territoires et s'engage à la plus grande vigilance quant au devenir de ce dossier.

Budget

Conseil du 21 avril 09: Intervention de Frédéric Julien,
Madame le maire, monsieur l’adjoint aux finances, Un constat: Une hausse des impôts de 12 % en 2008. Un résultat: une augmentation de 624 000 € des recettes. Après remboursement des emprunts, le reste disponible fin 2008 représente 356 000 € .

En comparaison, fin 2007, le reste disponible était de 210 000 € (après retraitement des opérations exceptionnelles Select - Buffon) . Entre 2008 et 2007, l'amélioration est donc de seulement 146 000 €.

Si vous aviez une volonté politique avérée et pas uniquement proclamée de réaliser des économies, des économies pouvaient être réalisées sur le chapitre des frais généraux et en ayant la prudence pour l'avenir de ne pas multiplier les hauts salaires.
Par voie de conséquence, la contribution demandée aux Montbardois aurait pu être de la moitié afin d'arriver à un reste disponible après remboursement des emprunts d'environ 200 000 € avec une hausse de 6 % et non pas de 146 000 € avec une hausse de 12 %.
J'ajoute:
Il est intéressant de remarquer que ce chiffre de 146 000 € équivaut à une baisse de 20 % de l'indemnité des élus , sur le mandat, c'est très symbolique.
Beaucoup de communes ont des emprunts dits toxiques. Semur se voit reprocher par Philippe Guyenot, un emprunt toxique contracté par votre ami, Michel Neugnot.
Je ne me laisserai pas traiter d'irresponsable par quelqu'un qui a tout bâti sur un mensonge de départ. Le terme de faillite, vous l'avez bien employé.
On a bien compris, les conseillers de la minorité doivent se taire tandis que monsieur Bonnamy peut faire de l'auto- glorification .

conseil du 18 février 2009:
Intervention de Frédéric Julien pour les groupes d'opposition.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières.... c'est à la lueur de ce sage adage populaire que nous avons examiné votre budget.
Nous y avons cherché ce que vous annonciez lors du débat d'orientations budgétaires: à savoir, amplifier l'effort de maîtrise des dépenses de fonctionnement. L'intention est bonne mais la réalité discordante:
nous constatons:

  • Une augmentation des dépenses à caractère général (chapitre 11).

  • Ces dépenses à caractère général y compris les budgets annexes camping et bulletin municipal pour avoir un comparatif réel, augmentent de 50 000 € sachant que les dépenses réalisées sur 2008 avaient déjà augmentées de 200 000 € par rapport à 2007.
  • Une augmentation de 12% des indemnités des élus.
  • Une augmentation des charges de personnel à hauts salaires avec:
  • une Directrice générale des Services
  • une Directrice du pôle social
  • une ex- Directrice générale des Services recasée au service Urbanisme.

OU SONT LES ECONOMIES ?

Par ailleurs,
L'excédent prévu sur 2009 est de 757 000 € ce qui devrait générer au niveau du fonctionnement une Capacité d'Autofinancement de 1 183 000 € alors que l'endettement annuel est de 1 338 000 € .
On constate qu'il manque 155 000 € sur 2009 pour que le fonctionnement permette de rembourser l'endettement annuel. C'est du jamais vu dans les budgets précédents.
Au final, depuis le début de votre mandat:

  • Vous augmentez les impôts de + 12 %, ceci en contradiction totale avec toutes vos déclarations lorsque vous étiez dans l'opposition.
  • Les dépenses augmentent alors que vous aviez la possibilité de faire des choix de bonne gestion pour qu'elles diminuent.
  • Votre gestion n'a permis aucune amélioration de l'autofinancement.

  • Vous ne vous êtes pas risquée à présenter publiquement votre budget comme le faisaient vos prédécesseurs (Michel Protte et Jacques Garcia). Dès la première année, les Montbardois auraient pourtant pu constater que vous ne teniez pas vos engagements du contrat élus-citoyens.

    L'adjoint aux finances, Jean Bonnamy, demande à Frédéric Julien comment « il ose » faire cette déclaration après leur démonstration et le taxe de « naïveté ». J'appuie Frédéric par ces remarques:


    -Puisqu'il est fait mention du réseau d'alerte, je souhaite demander à la Trésorière générale si la ville de Montbard est en faillite ? La réponse est non.
    -Les réunions de quartier, auxquelles j'ai été présente ont servi à la maire « à enfoncer le clou ».-
    -De vraies économies auraient été dans une démarche logique: la ré-embauche de S.Goyard au poste de DGS pour lequel, il me semble, elle avait fait acte de candidature.
    A Tonnerre, monsieur Fourcade a fait le choix de supprimer le DGS recasé à Semur.-
    -Concernant la capacité d'autofinancement, je ne suis pas spécialiste ni de la comptabilité des entreprises ni de celles des collectivités territoriales et je ne suis pas non plus comptable du passé, mais puisqu'on cumule les réserves des années passées, dois-je y voir un hommage implicite à votre prédécesseur?
    Nous avons une personne qui nous est précieuse, le conservateur du musée, monsieur François Nedelec, qui organise des expositions à moindre coût grâce à son carnet d'adresses et est allé chercher des œuvres dans de nombreux musées.

    Indemnités des élus:
    Le maire clamait l'an dernier que « le temps des cigales est bien révolu » mais la fourmi ne crie pas famine et comme le disait Jean de la Fontaine le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs, tout petit prince a des ambassadeurs, tout marquis veut avoir des pages.... et vous savez ce qu'il advint de la chétive pécore à force de gonfler les lignes budgétaires? Force m'est de constater que la maire n'a pas compris mon intervention.
    Du reste , en fin de conseil, il m'est reproché une propension « à la broderie »,
    sûr qu'ils préféreraient que je fasse tapisserie!

    Proposition d'un amendement par l'opposition pour revoir les indemnités à la baisse.

    Conseil municipal du 19 décembre 2008, Débat d'orientations budgétaires: déclaration de Frédéric Julien:

    Concernant l’historique et l’année 2008 nous affirmons, au vu des chiffres, qu’avec une bonne gestion des charges de fonctionnement (qui a été totalement absente en 2008: augmentation du chapitre 011 d’environ 300 ke) la pression fiscale aurait pu être, au maximum, de moitié de celle pratiquée.

    Le choix d'une augmentation raisonnable de la fiscalité n’aurait pas affecté de manière conséquente les comptes de la ville mais aurait soulagé le portefeuille des contribuables montbardois surtout en temps de crise économique.

    D’autant que d’autres charges prévisibles vont être augmentées (eau)

    Une réflexion d’ensemble, non précipitée, aurait été plus judicieuse.

    Concernant les orientations 2009 nous pensons qu’il faut impérativement diminuer les charges de fonctionnement (le directeur de cabinet doit rentabiliser son poste). Les recettes fiscales doivent être figées en ce qui concerne les taux de la commune, sachant que les bases vont augmenter de 2% à 2.5%.

    Les investissements doivent être lissés dans le temps et le recours à l’emprunt ne doit pas être considéré comme un TABOU. C’est la seule solution pour éviter d'accroître encore la pression fiscale avec tous les effets néfastes qui en découlent notamment le départ de Montbardois et l'incapacité à attirer suffisamment de nouveaux habitants.


    je m'associe à la déclaration de Frédéric Julien en ajoutant les remarques suivantes: - La maire maintient-elle sa déclaration de faillite faite dans le BP du 16 avril 2008? Pas de réponse. - Se méfier des comparaisons de Montbard avec des moyennes départementales ou autres car Montbard a une situation exceptionnelle avec des usines en coeur de ville! -Compte tenu du coût du collaborateur de cabinet dont le poste est supprimé puisque la personne devient directrice génarale des services: nous sommes en droit de demander ce qu'a concrètement fait cette personne qui n'a été présentée ni aux élus de l'opposition ni aux montbardois dans le magazine municipal. Pas de réponse

    conseil du 17 novembre 2008:
    intervention de mon collègue Frédéric Julien:
    - Vos « économies de gestion » ont commencé par la décision de créer un nouvel emploi de collaborateur de cabinet pour vous apporter le soutien d'une personne qualifiée. Le but de ce nouveau recrutement était de faire des économies pour reprendre vos déclarations. Plus de 6 mois après cette décision,les effets de ces économies doivent donc se faire sentir.
    Où en est-on sur ce point précis? - A part cette embauche, quelles mesures ont été prises pour réaliser des économies puisque vous annonciez aussi une obligation de faire des efforts de fonctionnement? En effet, après consultation des comptes au 31 octobre 2008 ,je suis étonné et je cherche à comprendre le pourquoi du double constat suivant: Premièrement, il y a de nombreux dépassement budgétaires. On atteint à ce jour un accroissement des charges de fonctionnement de l'ordre de 200 ke.
    Deuxièmement, au 31 octobre 2008, après la décision modificative 4 , l'excédent de fonctionnement prévu au budget passe de 140 197 € à 0 €.
    -Quelles économies ont été réalisées grâce à l'embauche du collaborateur de cabinet?
    -Face au constat de l'accroissement des charges de fonctionnement et à la fonte de l'excédent, comment allez-vous tenir le premier de vos engagements du contrat élus-citoyens qui est « la limitation des dépenses de fonctionnement ».

    J'ajoute à cette intervention de Fréderic Julien deux points édifiants:
    -Tout d'abord, on parle d'économies et pourtant on se permet de rouler carrosse avec l'emploi à haut salaire de la collaboratrice de cabinet alors que 52% du produit de fonctionnement est absorbé par le coût du personnel. Du reste, que fait cette personne au juste? On ne la connait pas, on ne la voit pas.
    -Ensuite, la maire rappelle qu'elle n'a pas eu à puiser de nouveau dans la trésorerie. Donc, si on récapitule: ouverture d'une ligne de trésorerie d'1 million d'€ au début du mandat puis en juin: on rend 500 000 € et au final: pas de recours supplémentaire à la trésorerie.
    Pour une ville qu'elle clamait haut et fort en faillite... je m'interroge ????
    Au fait, monsieur Julien n'a pas eu de réponse à ses questions!

    Logement

    conseil du 17 novembre 2008:

    Pour les réseaux électriques des logements OPH 21 aux Fays, une délibération parle de « travaux qui peuvent être confiés au SICECO (SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES COLLECTIVITES ELECTRIFIEES DE LA COTE D'OR) si nous leur déléguons les compétences »: je ne comprends pas cette formulation puisque si je ne m'abuse, la compétence éclairage public a été déléguée au SICECO en 1992. ....

    Je n'ai pas de réponse claire sur le montant de la subvention alors pourquoi dans ce cas n'y a t'il pas eu d'avant-projet sommaire qui nous renseignerait sur un montant approximatif , pratique faite par les autres syndicats d'électrification?
    (pas de réponse)

    Concernant l'approbation des extensions de réseaux électriques : pourquoi n'a t'on pas choisi EDF qui peut aussi apporter des aides?
    (pas de réponse); on me promet de se renseigner... à suivre

    AGENDA 21

    Conseil municipal du 19 décembre 2008

    Un étudiant dijonnais va venir faire un stage de 12 semaines (gratuit) pour trouver une méthode et des idées ..... ok! mais la bonne démarche est de faire appel aux acteurs locaux comme le préconise tout projet territorial de développement durable

    Des acteurs locaux sont déjà actifs: qu'ils soient économiques ou impliqués dans la protection de l'environnement. Nous avons des associations: la société naturaliste du montbardois, Montenbio, l'Azerotte.., des entreprises regroupées sous l'égide ARTEMA.

    Il y a aussi des montbardois qui ont déjà beaucoup avancé sur cette question, qui ont des idées Je me souviens de 10 mesures pour faire de Montbard un exemple de développement durable sur un tract de campagne qui n'était ni le vôtre, ni le mien.

    Mettre ces personnes autour d'une table afin de poser les bases concrètes de l'agenda 21 sera une véritable entreprise de démocratie participative. Nous gagnerons du temps et de l'argent ce qui respectera les engagements pris auprès des électeurs.

    VIE ASSOCIATIVE

    Conseil municipal du 18 février 2009
    Subventions aux associations: l'enveloppe est reconduite à l'identique à celle de l'année précédente. absention de l'opposition sur le volet culturel car le tableau présenté est mensonger par omission: l'association Patrimoine en Musique n'apparaît pas malgré sa demande.
    La double casquette du « citoyen Pitaud » , président de Patrimoine en Musique et aussi Président du groupe de l'opposition Montbard naturellement y serait-elle pour quelque chose?
    La Maire s'énerve et menace de « retirer tout » puisque c'est comme ça!
    Je me permets de lui dire qu'elle devrait pour commencer assurer un soutien en étant présente à cette manifestation.
    Il est grand temps de prendre conscience que ce n'est pas Fontenay qui a besoin de Montbard mais la promotion de Montbard qui a besoin de Fontenay pour espérer pouvoir drainer des flux touristiques qui pourraient bien nous échapper totalement.
    Ajoutons à cela que derrière son président, Jacky Pitaud, il y a des bénévoles qui œuvrent pour la réussite de cette manifestation.

    HANDICAP

    Conseil municipal du 18 février 2009
    Je propose une amélioration du site web de la ville.
    il serait bon de demander conseil à la société prestataire de services pour rendre le site parfaitement accessible aux personnes mal voyantes ou aveugles. Celles ci disposent de lecteurs d'écrans qui leur permettent de suivre une page avec une synthèse vocale. L'article 47 de la loi du 11 février 2005 énonce cette obligation.
    Pour l'instant l'utilisation du javascript dans les codages et le fait qu'aucun attribut de texte alternatif ne soit renseigné ne permet pas à ces personnes de le consulter avec leur lecteur d'écrans car aucune page n'est valide pour eux. Il faut noter un échec aux test du validateur du code source entre autres, notamment au niveau de la page d'accueil où 52 erreurs htm sont relevées.
    Les sites municipaux sont encore très peu accessibles et même le site de l'Elysée n'est pas optimum. Montbard est doté d'un nouveau site qui représente un réel progrès mais il doit être encore plus innovant et pionnier en terme d'accessibilité aux handicapés.

    Police du maire

    Conseil du 21 avril 09: suite à ma question posée sur les incivilités dans différents quartiers de Montbard. Je rappelle que:
    Montbard a été pionnière en matière de prévention. Un Contrat local de surveillance et de prévention de la délinquance (CLSPD) a été mis en œuvre par la précédente équipe dès 1999 faisant de Montbard la première ville de Côte d'Or a signer un tel engagement; transformé en Contrat local de sécurité et de solidarité (CLSS) en 2001. Des réunions constructives avaient lieu à un rythme soutenu. Présidées personnellement par le maire, elles réunissaient dans le dialogue et la concertation les partenaires obligatoires et d'autres partenaires (bailleurs sociaux, conseil général, police municipale...)
    Quelle utilisation avez vous fait de cet outil?
    La police municipale a t'elle votre feu vert?

    Il vous incombe de procéder verbalement au rappel des dispositions pour se conformer à l'ordre et à la tranquillité publics, le cas échéant en convoquant en mairie l'auteur des troubles.
    Réponse du maire:
    Le CLSS doit être remis en action (demande de la sous-préfecture) et les policiers municipaux ne peuvent jouer aux cow-boys dans les rues, une main-courante est tenue; tout cela est la faute de la crise. Elle m'accuse de faire de la récupération politique à propos du quartier du Beugnon ce à quoi je rétorque:
    Je ne stigmatise en aucun cas ce quartier ayant fait référence aux autres quartiers qui connaissent les mêmes problèmes. Ne m'accusez pas de faire de la récupération politique et de parler d'insécurité. Je parle d'incivilités et les habitants sont en droit d'attendre une réponse claire car ceux sont eux les victimes. Ne comparons avec ce qui est « pire » ailleurs, ce n'est pas une bonne méthode. Je sais ce que quartier difficile veut dire ayant grandi dans la banlieue du 93
    (blanc dans l'assemblée, ça colle pas à l'étiquette de bourge qu'on veut me mettre sur le dos, pas de chance! Et croyez moi, ce n'était pas dans les beaux quartiers.... pour cause, il n'y en avait pas!)
    Montbard est une ville tranquille où je veux voir vivre mes enfants. N'est-ce pas vous qui faites de la récupération avec cet article sur le TER d'aujourd'hui? Tout le monde aura pu noter votre propension à défendre le conseil régional et a enfoncé le conseil général , c'est bien: on va avancer.

    Gens du voyage

    Conseil du 21 avril 09:
    La maire fait le choix d'une gestion privée pour cet équipement.
    Je suis surprise par ce choix d'une politique de sous-traitance pour laquelle je n'ai pas d'a priori.
    Avez vous rencontré la société Hacienda qui gère l'aire de Migennes prise en charge par la communauté d'agglomération d'Auxerre?
    Nous n'avons pas eu le temps de la réflexion sur ce dossier pour faire le choix le plus judicieux.
    Par contre j'entends bien que vous étiez contre le centre nautique, que vous dîtes que sa gestion privée était la meilleure solution et vous étiez contre en étant dans l'opposition. J'en conclus à une opposition qui s'opposait... pour s'opposer.

    Urbanisme

    Conseil du 21 avril 09:
    Le document du PADD (Plan d'aménagement et de développement durable) est très intéressant et l'aménagement de la zone commerciale me semble totalement en cohérence.
    La présentation de monsieur Combette montre comme à son habitude un réel investissement sur le sujet.

suite